All photos by Astrid Di Crollalanza
Design & site by Puech Mickael. �2008-2009 Martina Niernhaussen. Photo By Astrid Di Crollalanza.

Curriculum vitae

Chef d’orchestre, chef de choeur et musicothérapeute

« J’aime deux choses, la musique et les gens. Je ne sais pas ce que je préfère, mais je fais de la musique car j’aime les gens, travailler avec eux, … communiquer avec eux au niveau le plus profond, le niveau musical. »

Ces paroles du grand chef américain Leonard Bernstein, Martina Niernhaussen les a faites siennes.

Toute sa vie et sa pratique de chef d’orchestre et chef de chœur sont animées par cette foi en la puissance  régénératrice de la musique.  Car non contente de la transmettre à ses chanteurs et musiciens, elle devient parallèlement musicothérapeute. C’est ainsi que son action en milieu hospitalier auprès des autistes et des malades en soins palliatifs dans laquelle elle entraîne des groupes de choristes est pour elle aussi importante que les applaudissements des salles de concert.

C’est grâce à ce charisme que sa direction de chœur et son enseignement du chant font éclore tant de beauté.

D’origine néerlandaise, elle chante dès son plus jeune âge comme soliste dans une maîtrise de haut niveau aux Pays-bas et participe à de nombreux  concerts,  enregistrements radiophoniques et télévisés, festivals dans toute l’Europe ainsi qu’en Israël.  Parallèlement à ses études de chant, d’art lyrique, de direction de chœur, de piano et de viole de gambe, elle dirigera  son premier chœur dés l’âge de 18 ans.

En France depuis 1984, elle participe aux festivals d’Auvers sur Oise et de Vaison la Romaine, ainsi qu’à des productions lyriques de l’Opéra Comique et du Théâtre des Champs Elysées à Paris.

Intervenante en technique vocale pour l’ARIAM depuis 1992, elle  travaille avec de nombreux chœurs symphoniques :  le Pincerais à St. Germain-en-Laye, Jubilate et Chorus 14 à Paris, le Chœur Domitia dans le Lubéron, le Chœur de Hauteville-lès-Dijon, Cantoiri à Dublin.

Elle a constitué sous le nom de « Chœur Battant »  un chœur à vocation caritative pour faire parler de grandes causes (autistes, soins palliatifs…). Leur premier concert, le  4 octobre 2003 a réuni 25 musiciens professionnels et plus de 130 choristes afin de participer à la manifestation mondiale « Voices For Hospices » en la chapelle St Louis de la Salpêtrière à Paris.

Martina Niernhaussen dirige ECCE CANTUS depuis septembre 2006.

« Prendre la direction d’un grand choeur me permet d’aborder un répertoire de grandes œuvres symphoniques avec chœurs,  très différent de celui qu’on peut faire avec un choeur de 50 à 60 personnes.

Je crois que je traite les choristes comme des professionnels. Je suis très exigeante en ce qui concerne le travail personnel de chacun. 

Pour le répertoire, j’essaye de trouver un compromis entre des œuvres qui pourront faire progresser le chœur sur un plan ou un autre (certaines techniquement, d’autres dans l’interprétation).  Nous avons donné : le Magnificat de Bach, le messe n° 1 de Hummel, le Requiem de Franz von Suppé, le Stabat Mater de Dvorak, le Requiem de G.Verdi, le Gloria de F. Poulenc et nous avons créé les Indiansongs de Jean Christophe Rosaz. Pour la saison 2014-2015 nous préparons le Requiem allemand de Johannes Brahms. 

Je tiens aussi compte du budget et de mes goûts personnels. Mon patrimoine génétique scandinave et germanique fait que j’adore la musique très romantique et j’aimerais transmettre aux choristes d’Ecce Cantus mon amour pour par exemple Sibelius, Brahms ou Gustav Mahler, ou pour des compositions plus modernes d’Avro Pärt ou Penderecki ….  Il y certaines oeuvres que je ressens moins bien et que j’aurais du mal à diriger, des oeuvres très baroques (Scarlatti, etc… ) ou encore le Requiem de Fauré, que je trouve fabuleux, mais trop éloigné de ma culture musicale. 

Mon ambition à long terme pour Ecce Cantus ?

Aborder un répertoire qui demande plus de qualités techniques et interprétatives, tel que le Warrequiem de Britten , Alexandre Nevski de Prokofiev, les Carmina Burana de Carl Orff. Le nombre de choristes fait que l’on peut aborder le répertoire des grandes œuvres symphoniques avec chœur, ce qui nécessite un orchestre plus important, d’où l’idée de créer l’Orchestre Ecce Cantus.

Il est formé des jeunes musiciens avec lesquels je travaille depuis plusieurs d’années et qui sont maintenant tous en troisième cycle de conservatoire.  Nous avons tellement de plaisir à travailler ensemble que nous désirons approfondir la recherche, créer un son bien à nous, une “couleur d’orchestre”.

Cela non seulement pour accompagner le chœur dans ce grand répertoire, mais aussi pour monter des œuvres symphoniques et des concerti dans lesquels ces excellents jeunes musiciens auront des parties solistes.

J’ai créé en 2008 le Chœur Apta Julia, résident à Gordes dans le Luberon. Ensemble nous avons donné le Messie de Haendel, le Requiem de Mozart, le Stabat Mater de Dvorak, le Requiem allemand de Johannes Brahms, dans la version de Londres et la Petite Messe Solennelle de Rossini.  Mais aussi une version très originale du Carmina Burana de Carl Orff avec des danseurs Hip-Hop et tout récemment La Navidad Nuestra et la Misa Criolla avec les excellentissimes “Los Calchakis”.

Je suis vocal coach de l’Ensemble vocal du Centre culturel irlandais de Paris et de « Cantoiri » à Dublin.   Avec l’association « Choeur Battant », nous organisons également un stage d’été à Malo-les-Bains, surtout axé sur la technique vocale.

Je suis musicothérapeute à l’hôpital Cognacq-Jay à Paris. Mon travail se limitait aux adolescents autistes et aux patients du service des maladies infectieuses.  Depuis septembre 2009 j’interviens aussi dans les services de rééducation fonctionnelle, de lymphologie et même auprès des patients en soins palliatifs.  Depuis mai 2011 je travaille également à l’Hôpital des Armées de Percy-Clamart dans un service d’hématologie.  Cela m’oblige à repenser la musicothérapie, à refaire un travail de recherche en ce qui concerne les bienfaits de la voix.

Je fais donc partie depuis janvier 2009 de la “Soundhealers Association” présidée par Jonathan Goldman aux Etats Unis. »

Mes projets pour 2014 - 2015 ?  La Messe en Ut de Mozart, la messe en si de J.S. Bach, mais si vous voulez me retrouver rapidement vous pouvez me retrouver à la tête de Choeur Battant les 13 et 14 septembre dans la Petite Messe Solennelle de Rossini à Paris.

Texte de Sophie Landowski